Ecovélo lance son offre étudiante !

Écovélo lance son offre étudiante !

Plusieurs centaines d’étudiants se verront offrir des vélos haut de gamme s’ils acceptent d’arborer un peu de publicité…

 

Nous généralisons notre offre de vélos publicitaires à destination des étudiants. Après avoir effectué la première expérience du genre à la rentrée scolaire 2015, pour des recruteurs comme Deloitte, Cadremploi, MétéoJob, ou encore des écoles telles le CNAM et l’INSA Rennes, Écovélo décide de déployer beaucoup plus largement son concept : plusieurs centaines d’étudiants vont se voir offrir des vélos haut de gamme s’ils acceptent d’arborer un peu de publicité sur les enjoliveurs de leurs roues.

 

Campagne Deloitte sur le campus Audencia et la flotte INSA prête au déploiement.

Campagne Deloitte sur le campus Audencia et la flotte INSA prête au déploiement.

 

C’est un nouveau schéma économique adressé aux étudiants : le cycliste paie 1€/mois son vélo (d’une valeur de 450€) et à la fin de l’année, il gagne le vélo et en dévient propriétaire. Sur l’offre « étudiante », Écovélo remplace la rémunération habituelle par la gratuité du vélo, une façon astucieuse de limiter les barrières à l’entrée. En devenant propriétaire du vélo, l’étudiant pourra par la suite s’afficher à l’image d’autres annonceurs s’il le souhaite, et ainsi être payé pour rouler, comme habituellement. La seule condition est d’utiliser l’application smartphone écovélo© qui permet de vérifier que le vélo a bien été stationné régulièrement sur les campus et au cœur de la vie étudiante.

Notre bilan de campagne !

 

Une offre qui plaît  

 

« Habitant dans le centre de Lille, je n’avais pas de vélo et j’en avais besoin pour gagner du temps, on m’a proposé une campagne pour un annonceur en lien avec les études. Je n’ai pas hésité ! »

Benoît G. Etudiant Lillois roulant avec la campagne « Deloitte ».

« Je me suis lancé avec écovélo pour avoir le vélo gratuit. J’ai beaucoup aimer le design du vélo, et j’aime beaucoup la démarche d’écovélo. En plus la campagne avec laquelle je roule est vraiment sympa !»

Paul Emile M. Etudiant Nantais roulant avec la campagne « Choose your boss ».

 

« J’ai des questions très régulières sur mon vélo et sur la campagne. Les gens me disent que c’est un beau vélo, que c’est sympa, ils m’interpellent, ça fait du contact ! »

Victor C. Etudiant Lillois roulant avec la campagne « Deloitte ».

 

Campagne Météojob et Choose your boss lancées dans les rues

Campagne Météojob et Choose your boss lancées dans les rues

 

Ce sont les annonceurs qui financent les vélos. Leur intérêt est avant tout de se créer une image saine, dynamique et innovante auprès des étudiants pour développer leurs ventes de produits ou pour faciliter les recrutements de jeunes diplômés sur des compétences rares ou stratégiques.

 

Si jamais cette nouvelle offre étudiante n’est pas adaptée à vous, petit rappel de l’offre principale !

Des cyclistes particuliers sont rémunérés au prorata de leurs déplacements à vélo dès lors qu’ils arborent des enjoliveurs publicitaires sur leurs roues de vélos. Une application smartphone permet de suivre en temps réel les déplacements et zones de diffusion pour mieux répondre aux attentes des annonceurs. En moyenne, les cyclistes gagnent 60€/mois, les plus « rouleurs » atteignent les 120€ de rémunération sur le mois, alors que les plus timides perçoivent en général une trentaine d’euros dans le schéma classique.

 L’équipe Écovélo

One Response so far.

  1. Perricaud dit :

    Bonjour, je suis étudiant à l’université de Montpellier, plus précisément à l’UFR STAPS et votre concept de rouler à vélo contre rémunération m’intéresse. Cependant pas de vélo , serait-il possible de bénéficier de l’offre étudiante qui consiste à acheter le vélo un euro par mois durant un an plus la promotion de publicités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *