Comment sont calculées les rémunérations ?

  • Gain plafonné à 125€/mois/cycliste
  • Décompte effectué du lundi au samedi de 7h à 20h
  • Revalorisation de la rémunération en fonction de la géolocalisation des vélos
  • Possibilité de gagner des extras : bons de réduction de l’annonceur, cadeaux sur jeu-concours…

 

 

Le calcul des rémunérations est un algorithme complexe qui prend en compte le nombre d’heures de stationnement réalisées et le nombre de kilomètres roulés. Ensuite, plusieurs facteurs viennent moduler le calcul : le type de kit publicitaire installé sur le vélo, la zone dans laquelle est localisé le vélo et la nature du contrat conclu avec le publicitaire. Ces critères de calculs sont résumés par le terme « Taux Publicitaire » de la formule ci-dessus.

La formule de calcul est ajustée pour que la moyenne des rémunérations soit de 60€/mois/cycliste.

Les cyclistes sont libres, au coup par coup, d’accepter ou de refuser le contrat publicitaire qui leur est proposé. Les campagnes publicitaires peuvent durer de deux semaines à 1 an. La durée des campagnes, ainsi que le nom de l’annonceur sont connus à l’avance.

Les engagements du cycliste

cyclistes_velo_communauté_innovation_fixie_polo_bike_pignon_fixe_hipster_tendance_urbain_city

  • Le cycliste s’engage à sortir son vélo 2 fois par semaine au moins (rémunération trop faible sinon…)
  • Le cycliste s’engage à utiliser l’application smartphone écovélo pour le suivi de son usage
  • Le cycliste s’engage à installer le kit publicitaire sur la durée de la campagne choisie
  • Le cycliste s’engage à informer l’équipe écovélo de toute difficulté pour remplir ces objectifs

 

Les engagements « écovélo »

  • Garantir au cycliste le choix des campagnes publicitaires
  • Permettre au cycliste de déclarer facilement ses données de circulation/stationnement
  • Fournir au cycliste les kits publicitaires à installer sur son vélo
  • Rémunérer le cycliste en fonction de l’usage de son vélo publicitaire
  • Fournir au cycliste un relevé de rémunération détaillé en fin de campagne

 

Exemples de rémunération

ben_en_veloJoël va au travail en vélo 5 jours par semaine.
Il parcourt 11 km aller-retour par trajet, et stationne son vélo dans la rue en bas de ses bureaux, en centre-ville, entre 8h30 et 18h00. Joël utilise un écovélo « Cruiser » et a souscrit une publicité pour 5 mois, sur Nantes.
Joël gagnera environ 90€/mois
ben_katel_en_veloSarah va au travail en vélo 2 jours par semaine.
Elle parcourt 5 km aller-retour à chaque fois, et stationne en bas de ses bureaux, sur une grande avenue, entre 9h00 et 17h00.Sarah utilise un écovélo « Citadin » et a souscrit une publicité pour 2 mois, sur Lyon.
Sarah gagnera environ 30€/mois

 

 

Précisions sur la méthode de calcul

La formule retenue (en euros) pour le calcul des rémunérations est la suivante : 15 centimes du kilomètre roulé, 30 centimes de l’heure de stationnement, le tout pondéré par un Coefficient nommé « Taux de valorisation publicitaire », auxquels s’ajoutent des éventuels « extras » (bons de réduction, cadeaux…).

Cette rémunération est plafonnée à 125€/mois, et n’est déclenchée que si vous avez sorti votre vélo au moins 2 fois dans la semaine et si vous avez roulé un minimum de kilomètres sur le mois (10 km par défaut). Les plages horaires de décompte vont du lundi au samedi inclus, entre 7h et 20h.

Plus vous roulez en hyper-centre, plus vous gagnez. Chaque ville est ainsi découpée en 4 zones, ce qui nous permet de pondérer chacun des déplacements et stationnement par un coefficient de zone. Enfin, le taux de valorisation publicitaire prend également en compte le type de campagne choisie et votre modèle de kit publicitaire. Si vous avez acheté un écovélo complet, vous gagnerez plus que quelqu’un qui a simplement acheté les roues pub-compatibles.

Pour chaque relevé de rémunération, chaque mois, vous recevez le détail complet des calculs en fonction des données collectées sur votre usage. Nous avons créé cet algorithme pour répondre aux besoins des annonceurs tout en incitant les cyclistes à rouler plus.

La moyenne des rémunérations est calibrée pour atteindre 60€/mois sur la communauté des cyclistes, ce qui correspond à un usage normal du vélo : l’utiliser pour aller au travail 3 ou 4 fois par semaine et le stationner dans un endroit passant près d’un grand axe de circulation. Pour gagner 125€/mois, il faut rouler beaucoup, le sortir tous les jours et le stationner en hyper-centre. Si vous l’utilisez très peu, 1 à 2 fois par semaine en roulant peu, vous gagnerez 15 ou 20€/mois en fonction des zones de stationnement.

* Données non contractuelles, fournies à titre de transparence. Chaque contrat publicitaire définit précisément ces taux de rémunération et variables de l’algorithme.