Présentation Andrea Ecovelo

Interview Bikestage n°4 : Andréa

Chaque mois, pour la newsletter, nous réalisons une interview métier d’un membre de l’équipe d’Ecovélo. Pour la 4ème édition, c’est Andréa, ex-stagiaire désormais en CDI et Account Manager qui a répondu aux questions !

 

Hello Andréa, tu peux te présenter ?

« Hello c’est moi ! Andréa Durand, 23 ans. Je suis Account Manager chez Ecovélo. J’ai l’esprit du challenge et je rigole souvent. »

 

Tu peux nous expliquer ton parcours ?

« Je suis issue de l’école l’ISEG à Nantes, dans laquelle j’ai obtenu un Master en Marketing Communication.

Ça fait 9 mois que je suis chez Ecovélo. J’ai été embauché en tant que stagiaire et maintenant, cela fait 1 mois que je suis en CDI. Ça a été une bonne surprise pour moi que Sébastien (le CEO, NDLR) me propose un CDI, j’étais ravie. »

 

Ah donc c’est toi qui a piqué la place de Mariette ?

« Je ne dirais pas que j’ai piqué la place de Mariette mais 2 Mariette égale 1 Andréa ! (Rire)

Non plus sérieusement, Mariette a eu une occasion de partir vers une autre aventure et je suis très heureuse que l’on m’ait fait confiance pour un poste à responsabilités, qui nécessite généralement de l’expérience. Je suis encore jeune et je viens de finir mes études mais j’ai envie d’apprendre et de progresser. »

 

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton travail ?

« La relation clientèle. Quand je noue une vraie relation professionnelle avec des personnes qualifiées et compétentes dans des grands groupes. Ce que j’aime le plus c’est l’émotion que procure le conseil envers le client. Tu peux être complétement euphorique à l’idée de faire une proposition commerciale et dans la demie heure qui suit, conclure cette vente et exploser de joie.

J’aime aussi l’équipe avec laquelle je travaille au quotidien. On est soudés. On travaille dur mais on rigole bien aussi. »

 

La dernière fois que t’as eu un moment de joie dans ton travail ?

« Les deux derniers vélos que j’ai vendu à un responsable d’agence immobilière. Je lui ai envoyé les photos (des vélos floqués à l’image de son entreprise, NDLR) et il m’a rappelé dans la foulée pour me remercier et me dire qu’il était très content.

Ce client m’a touché parce qu’il était ému d’avoir acheté ces vélos qui représentaient beaucoup pour lui. »

 

Le vélo pour toi ça représente quoi ?

« C’est la mobilité de demain. A force de bâtir et construire on n’aura plus de place pour circuler autre qu’à vélo et surtout plus de ressources. Alors pensez green marketing, pensez vélo et appelez-moi au 06.10… (Rire) »

 

Tu as une anecdote à raconter sur Ecovélo ?

« Mickael et Erick se revendiquent comme étant les plus forts au Babyfoot mais en vrai c’est moi la meilleure ! … Ah mince, je n’ai pas parlé de Mariette…

Deuxième anecdote ! Parfois, je lui apportais le café en me prosternant devant elle et en lui disant « tenez Maître ». »

 

Si tu étais un vélo tu serais ?

« Je serais le Beach Cruiser homme noir. Parce qu’il est Swagg et on peut chiller dessus. »

 

La personne que je dois interviewer le mois prochain ça devrait être… ?

« Vincent ou Yann. Ou les deux ! Parce qu’ils sont complémentaires. »

 

Merci à toi !

« Merci ! »

 

Franck

Pas de commentaire

Commenter