Interview de Thomas Chauvet : un cycliste pionnier

Thomas chauvet - Pionnier EcovéloThomas Chauvet est l’un des premiers cyclistes à avoir testé le projet Ecovélo. En novembre 2014 il a, avec une dizaine d’autres cyclistes, roulé aux couleurs de l’annonceur Plein Centre, association des commerçants du centre-ville de Nantes. Nous avons interviewé ce cycliste, pionnier du vélo publicitaire, qui nous a confié son ressenti, ses appréhensions et ses anecdotes…

Nous : « Thomas, racontes nous comment tu as connu Ecovélo ? »

C’était en 2013, par un article paru dans un journal local. Le projet m’a intrigué : une strat up Nantaise cherchait des volontaires qui seraient  payés pour rouler à vélo… je me suis inscrit directement sans hésiter !

Nous : « Mais alors, qu’est-ce qui t’as séduit dans le concept Ecovélo ? »

C’est la nouvelle façon de promouvoir le vélo, en expliquant aux gens tout ce que le vélo peut leur apporter. C’est non seulement propre et bon pour la santé, mais ça peut aussi rapporter de l’argent !

Nous : « Tu viens d’acheter un Ecovélo (Beach Cruiser Homme), peux-tu expliquer à nos lecteurs ce qui a conforté ton choix d’acheter un Ecovélo, plutôt qu’un vélo « lambda ».  »

J’avais besoin d’un nouveau vélo pour aller à mon travail (je parcours environ 10km par jour, et il est important d’avoir un vélo de bonne qualité). Son utilisation pendant un mois lors de la campagne m’a séduit : look sympa, léger, robuste et bonne assise. Le prix proposé par Ecovélo a été une opportunité pour moi car je ne l’aurais pas acheté au prix public.

Nous : « Comment s’est passé ta première campagne avec l’annonceur Plein-centre ? »

La campagne s’est très bien passée, sans aucuns soucis. Les vélos sont agréables. L’utilisation de l’application est fiable et facile. Les appuis vélos sont très nombreux, ce qui rend l’utilisation encore plus facile.

Nous : « Qu’est-ce que ça fait de rouler en Ecovélo ? Quelle est la réaction des gens qui te croisent quand ils voient un tel vélo ? »

Je suis content  et fier d’avoir participé à la première campagne d’Ecovélo, car j’ai l’impression d’avoir « aidé » les débuts d’une start-up qui a un concept auquel je crois.

J’ai remarqué que de nombreuses personnes étaient intriguées par le vélo. Les regards se sont beaucoup plus portés vers moi et mon vélo, lorsque je roulais en Ecovélo, comparé à d’habitude.  Plusieurs personnes sont venues spontanément dans la rue pour regarder de plus près le vélo et pour me questionner. Tous ont trouvé l’idée d’Ecovélo « superbe et originale »

Nous : « Pour quelle marque aimerais-tu rouler ? » 

Je n’ai pas forcément de préférence pour une marque,  mais j’avoue que rouler pour des associations serait super !

Nous : « Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui hésitent à acheter un Ecovélo ? «

Foncez! Je suis sûr que les gens sont plus réceptifs au message publicitaire sur un vélo que sur un panneau lambda. Non seulement vous ferez un geste pour la planète en étant rémunéré, mais en plus c’est bénéfique pour votre santé.

Nous : « Un petit mot pour l’équipe Ecovélo qui a eu cette idée et cherche à développer ? »

Continuez ! Persévérez ! Le concept est super et les annonceurs vont finir par s’en rendre compte aussi !

Point de vue sur la rémunération, je pense que vous pourriez diminuer le tarif horaire car les gens veulent rentrer dans leur frais et pas forcément gagner 100 € dans le mois… vous trouverez quand même de  nombreuses personnes intéressées.

 

Nous : Merci Thomas pour tes réponses et tes petits mots sympa !!

No Comments

Post A Comment