Le Vélib’ 2, synonyme de changements

Nous vous en avons déjà parlé à plusieurs reprises : le Vélib’ 1 de JCDecaux passe la main au Vélib’ 2 géré par Smoovengo.

A cette occasion, nous vous présentons les 10 dernières années de ce service et sa transition en quelques données.

28 chiffres concernant le Vélib’ parisien

Vélo Smoove

Vélo Smoove : Source france3-regions.francetvinfo.fr

Le bilan du Vélib’ 1 

  • 10 années de service avec JCDecaux,
  • 92 millions d’euros investis sur ses 7 premières années d’existence (Source),
  • 39 millions de trajets par an,
  • 300 000 abonnés en 2017,
  • 5,6 : le nombre de clients par vélo et par jour,
  • 32% : le taux de désabonnement au Vélib’ à Paris,
  • 47 % à 55 % : le nombre de vélos volés ou détruits chaque année,
  • 2 ans : la récurrence du renouvellement de l’ensemble des vélos Vélib’,
  • 2 700 € : coût par vélo et par an dans la capitale (et 3 250 € pour la banlieue),
  • 30 millions € : coût du service pour la ville de Paris, par an, de 2010 à 2014,
  • 30 000 € par an : le coût d’exploitation d’une seule station Vélib,
  • 89 % de taux de satisfaction global des abonnés Vélib.

Le périmètre d’exploitation du service s’élargit :

  • 68 communes et 400 stations hors de Paris,
  • 7 millions d’habitants auront accès au Vélib’ 2,
  • 10 000 € d’aide de Paris, par station, pour les mairies hors-Paris,
  • 24 000 nouveaux vélos seront en service dans 1 400 stations.

Et le nouveau visage du Vélib’ avec Smoovengo ?

Tout d’abord, c’est : 6 mois de travaux au total pour finaliser la transition et 1,5 mois de travaux par station.

C’est aussi de la création d’emplois, avec 300 embauches par l’opérateur Smoovengo (Source) !

Et concernant la nouvelle flotte de vélos en libre-service, voici quelques infos clés :

  • 30% de vélos électriques (bleus),
  • 70% de vélos traditionnels (verts),
  • 50 kms d’autonomie par vélo,
  • 1 boitier encastré dans le guidon : pour louer le vélo, afficher la vitesse et l’autonomie de la batterie,
  • 29 € à 37,20 € : le prix de l’abonnement du vélo traditionnel,
  • 29 € à 99,60 € : le prix de l’abonnement du vélo électrique,
  • 70 € par an pour 50 abonnements et plus (via l’offre pour les entreprises « Vélib’ Pro »),
  • 300 € : c’est le montant de la caution (contre 150 € pour le Velib’ 1).

5 Mots-clés pour découvrir le nouveau Vélib’

Un cycliste à Paris

Un cycliste à Paris

Nous avons sélectionné pour vous 5 Mots-clés qui aident à décrypter le Vélib’ 2 :

  • Overflow : c’est le nouveau système permettant de déposer son vélo même si la station est pleine.
  • USB : chaque nouveau Vélib’ proposera une prise USB pour recharger son portable pendant les déplacements. Pratique !
  • Service public : c’est la notion-clé permettant aux Vélib’ (1 et 2) de perdurer financièrement. Ce système de VLS n’est pas structurellement rentable. La cause ? Ce dont nous vous parlons depuis toujours : le coût important des stations d’amarrage, dont on peut sans difficulté se passer avec un système de VLS tel que le Titibike.
  • Transparence totale : la traçabilité du Vélib’ 2 sera totale, permettant un suivi fin et régulier des statistiques du nouveau VLS. Ce n’était pas le cas avec le Vélib’ 1 et de nombreux dérapages financiers sont apparus en conséquence.
  • Free-floating : c’est la menace majeure pour le Velib’ 2. En effet, de nombreux nouveaux acteurs (tels que Gobee.bike) arrivent sur le marché du VLS parisien ! Une vraie concurrence, ou une complémentarité ?

La réalité actuelle du free-floating est liée à une mauvaise conception et une absence de vision long-terme des opérateurs.

Notre offre, le VLS de 4ème génération, est là pour prouver que le free-floating peut fonctionner, sous réserve qu’on prenne les précautions qui s’imposent.

A très vite pour de nouvelles actus sur le monde du VLS ! 

1 Comment
  • Ayoub
    Posted at 14:42h, 19 septembre Répondre

    Les velib son très bien

Post A Comment