utilisation du vélo

ZOOM : 4 villes où l’utilisation du vélo progresse

Nous vous présentons 4 villes où l’utilisation du vélo progresse et ce, grâce aux différents projets et équipements !

1 – GRENOBLE

À Grenoble tout est fait pour favoriser l’utilisation du vélo : stationnements en nombre, communication réussie, généralisation du 30 km/h pour les voitures, zones à trafic limité, etc.
En effet, en 2017 a débuté la construction d’un réseau express vélo, le Chronovélo. Celui-ci représente un investissement s’élevant à 10 millions d’euros. En 2020 ce réseau express vélo devrait compter 4 axes ainsi que 44 kilomètres de voies larges et séparées de la chaussée.
De plus, Bordeaux est doté du plus grand parking à vélo de France, avec 1150 places ! Cela favorise alors l’inter-modalité train-vélo et donc le vélotaf.
Enfin, le service public, Métrovélo, est le plus grand parc de France rapporté au nombre d’habitant 

2 – PARIS

À Paris, un Plan vélo a été mis en place en avril 2015. Celui-ci a pour objectif, de tripler le nombre de déplacements à vélo d’ici cette année… Un réseau express vélo, appelé REVe,  a donc été réalisé. Cela représente quasiment 100 kilomètres de pistes cyclables.
De plus, Paris possède une Zone à Faibles Émissions, c’est-à-dire une zone urbaine dont l’accès est réservé aux véhicules les moins polluants. L’objectif est alors d’interdir complètement les véhicules au diesel en 2024 et ceux à essence en 2030.

Il reste tout de même certains points à améliorer. En effet, 45% du réseau cyclable n’a pas pu être réalisé. De plus, beaucoup de quartiers ne sont pas limités à 30km/h, ce qui représente un danger pour les cyclistes. Enfin, les stationnements vélos restent limités. 

3 – BORDEAUX

À Bordeaux, 17% des habitants utilisent le vélo au quotidien.
En effet, le budget vélo/habitant/an est supérieur à 20€ et les stationnements sont très nombreux (1 stationnement pour 25 habitants).
Enfin, le pont de pierre est exclusivement réservé aux cyclistes, piétons, bus et tram. C’est alors 9000 vélos qui le franchissent chaque jour. 

En revanche, il n’y a pas encore de réseau vélo express ni de zone à très faibles émissions. Ce qui est surement l’une des conséquences de l’augmentation continue du nombre de déplacements en voiture.

4 – STRASBOURG

À Strasbourg, la politique vélo est présente depuis 1970 et le vélo intégré à tous les nouveaux projets. Pour preuve, il y a actuellement 1 stationnement vélo pour 12 habitants, un record en France.
De plus, la mise en place d’une zone à faibles émissions a récemment été décidée. En effet, la fin du diesel est prévue en 2030 et même en 2025 pour le centre ville.
Le Quai des bateliers a d’ailleurs été passé en zone piétonne, ce qui a déjà éliminé 8000 véhicules par jour dans la ville.
Strasbourg possède également un service conséquent de vélos en libre-service, 1 Vélhop pour 80 habitants !
De ce fait, Strasbourg conserve depuis 2017 le titre de seule métropole française « favorable » à la pratique du vélo. 

La seule ombre au tableau semble donc le retard dans la réalisation de Vélostras, le réseau vélo express…

lutte-pollution-villes

Au vu des évolutions, Grenoble pourrait dépasser Strasbourg en terme d’équipement vélo !

Si vous désirez avoir plus d’informations sur le monde des vélos en libre-service, suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Tags:
,
No Comments

Post A Comment